Argentine : Mora jette l’éponge

Blessé de longue date, Rodrigo Mora était revenu sur les terrains en 2018 avec son River Plate. Mais il ne verra pas 2019.

banlomag

« Je vis l’un des jours les plus tristes de ma vie.

La souffrance et la douleur sont constante et maintenant, je n’en peux plus.

J’ai fait ce que je pouvais et aujourd’hui, je dois accepter la réalité.

Je ne peux plus continuer à jouer au football.

J’ai un nœud dans la poitrine et une sensation impossible à expliquer. J’aurais aimé arrêter d’une autre manière. Je sais que des moments compliqués se présentent, avec des décisions à prendre… Mais aujourd’hui, je veux simplement REMERCIER TOUT LE MONDE. Mon fils, ma famille, mes amis, mes coéquipiers, le staff, les dirigeants et les supporters pour l’amour et le soutien qu’ils m’ont TOUJOURS apporté ».

C’est par ce billet publié sur son compte Instagram que Rodrigo Mora a annoncé la fin de sa carrière. Arrivé en 2012 au club, Rodrigo Mora, parti vivre une pige à la U puis revient au club sous Marcelo Gallardo. Joueur souvent déterminant dans les matchs clés, sa carrière a été totalement freinée par une nécrose fémorale qui l’a écarté des terrains pendant près de sept mois. Apprécié des supporters du Millo, qui chantaient « Uruguayo » à chacune de ses apparitions, il était l’un des cadres du vestiaire d’el Muñeco. Revenu en 2018, son dernier match sous les couleurs de River Plate restera celui de Superliga face à Aldosivi, son dernier but, un doublé face à San Martín en septembre 2018. Avec le club, Mora aura disputé 182 matchs pour 41 buts et 21 passes décisives. Il aura décroché neuf titres avec River : deux Copa Libertadores, une Copa Sudamericana, deux Recopa Sudamericana, une Suruga Bank, une Supercopa Argentina et deux Copa Argentina. Le club a bien évidemment tenu à rendre hommage à l’une de ses idoles.