Avant le tirage au sort des quarts de finale mercredi, voici les principaux enseignements de la dernière journée de la phase de poules de C1, durant laquelle les six derniers tickets pour le top 8 ont été attribués.

banlomag

cafclretenir

Le chiffre du week-end : 10

Pour se qualifier en quarts de finale de la C1, le Club Africain devait s’imposer face à Ismaily, et espérer soit que le CS Constantine ne perde pas face au TP Mazembe, soit une défaite suffisamment large du CSC pour rattraper un retard considérable à la différence de but sur les Algériens. Contrat rempli pour les Clubistes à Radès contre les Égyptiens (1-0) mais insuffisant pour passer, du fait de la défaite de l’équipe menée par Denis Lavagne (2-0) à Lubumbashi. Le CA est donc éliminé avec dix points en six matchs. Depuis l’instauration d’un système de phases de poules de quatre équipes en C1 qui offre deux tickets par poule pour le tour suivant (soit l’édition 2001), seules trois équipes avaient totalisé autant de points en six rencontres sans parvenir à passer le cap des poules : l’ASEC Mimosas en 2001, l’Espérance de Tunis en 2002 (10 points tous les deux), et les Zambiens de Zanaco (11 points) en 2017. Autant dire que les deux défaites des gars du Parc A, loin de leurs bases à Sousse face au CSC (0-1) et le naufrage (0-8) en RDC trotteront dans leurs têtes pendant un moment…

La désillusion du week-end : la JS Saoura

Une décennie à gravir quatre à quatre les échelons de la hiérarchie du football algérien, un baptême du feu en Afrique auréolé de huit points en cinq matchs dans une poule particulièrement difficile, et une place dans le top 8 continental jusqu’aux arrêts de jeu des matchs de la sixième journée, l’histoire de la JS Saoura avait tout du conte de fées. Certes largement dominée (3-0) par le géant cairote d’Al Ahly, géant rarement mis sous pression à ce point à une journée de la fin de la phase de poules et porté par un Ali Maaloul en jambes, l’équipe de Béchar s’accrochait encore à la deuxième place qualificative puisque dans le même temps le SC Simba et l’AS Vita n’arrivaient pas à se départager (1-1 à l’entame de la dernière minute). Mais ces deux équipes devaient gagner pour passer, et le KO est arrivé sur un contre à cinq contre quatre pour les Tanzaniens, conclu par une frappe du droit dans la surface de Chama. Qualification sur le fil pour Simba, déconvenue majeure pour le finaliste de la C3 2018 qui finit bon dernier de la poule, et un dénouement cruel pour la JSS, passée tout près d’un authentique exploit.

La praline du week-end : Mohamed Nahiri

Habitué aux golazos longue distance, le double champion du Maroc (avec le FUS puis avec le Wydad) a ajouté un nouveau coup de canon gagnant à son CV face aux Sundowns, contribuant ainsi à acter la qualification du WAC (déjà fortement favorisée par les difficultés de l’ASEC au Nigéria, menée 2-0 face à Lobi Stars à ce moment-là) et sceller un scénario rêvé (victoire 1-0) permettant aux hommes de Benzarti de chiper la première place de la poule au sud-africains. Artificier, et décisif qui plus est, que demander de plus ?

La confirmation du week-end : Horoya Conakry

Quart de finaliste lors de l’édition précédente, les guinéens ont prouvé que leur parcours de 2018 n’était pas un hasard : en ballottage favorable par rapport aux Orlando Pirates (un point suffisait pour assurer la deuxième place du groupe B derrière l’EST) les coéquipiers d’un Ocansey Mandela une nouvelle fois virevoltant ont fait mieux qu’assurer, en pliant la rencontre en seconde mi-temps (deux buts en un quart d’heure) pour mettre fin aux chances sud-africaines de qualification (2-1). Trois adversaires possibles les attendent désormais : le Wydad, le TP Mazembe, ou d’éventuelles retrouvailles avec Al Ahly, qu’ils avaient contrarié lors du quart de finale aller il y a quelques mois. Ils ne partiront pas avec les faveurs des pronostics, du fait notamment d’une défense qui prend l’eau (défaites 3-0 et 2-0 respectivement à Pretoria et Tunis) à l’extérieur, mais en cas de prestation convaincante à Conakry et avec un Ocansey Mandela au top de sa forme, tout est possible…

cafclvideo

Platinum 1-2 Espérance de Tunis

Club Africain 1-0 Ismaily

TP Mazembe 2-0 CS Constantine

Wydad Casablanca 1-0 Mamelodi Sundowns

Horoya 2-1 Orlando Pirates

Al Ahly 3-0 JS Saoura

Simba 2-1 AS Vita

classements

cafclc