Les huit qualifiés pour les quarts de finale de C1 sont désormais connus. Les trois derniers tickets à pourvoir ont été raflés par deux clubs algériens, le Mouloudia d’Alger et le Chabab Belouizdad, et les Kaizer Chiefs, second représentant sud-africain avec les Mamelodi Sundowns.

bandeaubielsa

Le sort du groupe A était déjà figé avant l’ultime journée. Les deux rencontres sans enjeu ont donné une défaite de Simba au Caire face à Al Ahly (0-1) sans conséquence sur la brillante campagne des Tanzaniens et cette première place méritée, et la victoire pour l’honneur de l’AS Vita face à Al Merreikh (3-1) ne fait qu’accentuer la déception des hommes de Florent Ibenge, dont l’élimination constitue une des déconvenues majeures de cette phase de groupes avec celles du TP Mazembe et du Zamalek.

Car la campagne continentale des Égyptiens est terminée. C’était un risque de polémique : qu’à un stade avancé de la rencontre, si l’Espérance de Tunis et le MC Alger venaient à ne s’être toujours pas départagés, la configuration favorisant les deux équipes (première place pour les Sang et Or, qualification pour le MCA) les incitent à temporiser et ne pas prendre de risque afin de figer ladite configuration. Le rythme de la rencontre étant retombé après l’égalisation algéroise à la 68e minute, Belkheir répondant à l’ouverture du score de Ben Khalifa, le score final de 1-1 offrant le ticket pour les quarts au Mouloudia a fait jaser en Égypte, ce résultat précipitant l’élimination du Zamalek, finaliste de l’édition précédente, qui avait fait le boulot face à Teungueth (4-1) mais pris trop de retard avant la dernière journée. 

Ailleurs. Performance historique pour le Chabab Belouizdad, porté par son taulier Amir Sayoud. Le CRB avait besoin de ne pas perdre en Afrique du Sud face aux Sundowns pour passer, il a fait bien mieux (0-2) contre un Masandawana déjà assuré d’être premier. En dépit de la démission de Franck Dumas, les Algérois n’ont pas perdu la dynamique, et avaient manifestement de la marge, vu que les Soudanais d’Al Hilal, condamnés à l’exploit à Lubumbashi, ont finalement cédé face au sursaut d’orgueil des Corbeaux (2-1) qui pour autant n’effacera pas le fiasco subi par le TPM, bon dernier d’un groupe dont il était le favori. Qualifié au coup d’envoi (le 0-0 lui donnant l’avantage à la différence de but générale) l’Horoya Conakry a perdu sa finale. Les Kaizer Chiefs, qui avaient besoin d’une victoire ou d’un match nul avec buts, se sont montrés bien plus entreprenants en seconde mi-temps, récupéré au meilleur moment possible l’expérimenté international zimbabwéen Khama Billiat, buteur décisif, et atteint un score favorisant leur qualification (2-2). Les réalisations de Camara et Barry ainsi que le forcing en fin de match n’ont pas suffi aux guinéens pour arracher leur billet. Pour sa part, le Wydad Casablanca a composté sa première place en disposant de Petro Atlético (2-0) grâce à deux buts de Walid El Karti, un des derniers cadres du titre de champion en 2015, et de l’ailier Ounajem.

Résultats et vidéo

TP Mazembe 2 – 1 Al Hilal Omdurman

Mamelodi Sundowns 0 – 2 CR Belouizdad

Al Ahly 1 – 0 Simba

AS Vita 3 – 1 Al Merreikh

Espérance de Tunis 1 – 1 MC Alger

Zamalek 4 – 1 Teungueth

Wydad Casablanca 2 – 0 Petro Atlético

Horoya 2 – 2 Kaizer Chiefs

Classements

AB

BC