Recevoir à l’aller n’était pas une sinécure pour les demi-finales aller de C1 Africaine samedi soir, l’Espérance de Tunis et le Wydad Casablanca l’ont appris à leurs dépens. Une configuration qui oblige les finalistes 2019 à aller chercher l’exploit au Caire et à Johannesburg.

bandeaubielsa

À Radès, dans une enceinte qui historiquement leur réussit, les Ahlaouis ont résisté à une domination espérantiste durant la première heure, s’étant traduit par beaucoup de situations dans les vingt mètres que les Sang et Or n’ont su conclure, mis à part par des mauvais choix et des centres imprécis. Procédant par incursions ciblées de plus en plus fréquentes au fil du match, les hommes de Mosimane ont fini par frapper avec un face-à-face réussi de Sherif sur une passe de Dieng et une ligne défensive prise à revers. L’EST, en particulier via Ben Romdhane, Benguit et El Houni, a eu les bonnes positions, mais devra se montrer bien plus efficace en Égypte pour voir la finale.

À Casablanca, les Amakhosi ont réalisé le coup parfait. Dominés tout le match, mais avec un axe central qui a bien coupé El Kaabi du reste de l’équipe et un bloc très bas qui a obligé de très nombreuses actions wydadies à se conclure par des frappes lointaines ou des centres trop longs, les Chiefs ont inscrit un but sur une de leurs très rares incursions, puis tenu une victoire inattendue. Le WAC, éreinté par une Botola qui les fait enchaîner de nombreux matchs à un moment inédit de la saison par rapport à d’autres championnats et par le manque de turnover, va devoir aller chercher le second souffle en Afrique du Sud pour éviter ce qui serait perçu comme une déconvenue majeure.