Le Japon se fait peur.

Après la sensation du premier match, la Syrie a failli renouveler l’exploit. Opposés au favori du groupe, le Japon, les hommes de Tita Valeriu ont frôlé le match nul.

Pourtant tout débutait bien pour le Japon de Zaccheroni. Dominateurs, les Samurais Blue étaient récompensée à dix minutes de la pause par un but signé Hasebe. La seconde période voyait le Japon contrôler la partie sans pour autant prendre le large.

C’est alors que tout failli basculer. Une colossale erreur d’arbitrage allait offrir à la Syrie l’occasion de revenir. Signalé hors-jeu, Sanharib Malki était balancé par Eiji Kawashima. L’arbitre central, Torky Mohsen, ne tenait pas compte du hors-jeu signalé par son assistant et décidait d’offrir un penalty aux syriens ainsi que d’expulser Kawashima. Firas Al Khatib exécutait la sentence sous les protestations des japonais.

Ces derniers allaient alors trouver les ressources, à 10 contre 11, pour arracher les trois points sur un penalty signé Honda à cinq minutes du terme de la rencontre.

{youtube}rdd3jSbYzKM{/youtube}