Il n’y a pas eu de surprise pour conclure le Groupe D. Pendant que le Nigeria déroule, l’Égypte peine à convaincre mais passe sans trop de soucis.

bandeauprimeira

matchs

Très impressionnant en ouverture face à l’Égypte, le Nigeria avait quelque peu déçu lors de son second match, même s’il avait totalement contrôlé le Soudan. Pour conclure leur phase de groupes, les Super Eagles affrontaient la Guinée-Bissau et alignaient un onze totalement modifié avec huit changements, Troost-Ekong, Ndidi et Iheanacho restant les seuls rescapés du onze type. Si les Djurtus s’offraient une situation dans les premières minutes et une dernière occasion par Jorginho juste avant la pause, le premier acte n’a été que maîtrise totale des gommes d’Augustine Eguavoen qui ont multiplié les situations de buts sans pour autant parvenir à se mettre à l’abri. Il fallait attendre le second acte pour voir la domination nigériane convertie en but, Sadiq ouvrant la marque et son compteur but en sélection sur un amour de service d’Iheanacho avant que Troost-Ekong ne double la mise à l’entrée du dernier quart d’heure en poussant dans le but une occasion monstrueuse du tout aussi monstrueux Moses Simon. 2-0, match tranquille, le Nigeria peut donc tranquillement filer vers les huitièmes.

Du côté des Pharaons, la qualification est également acquise mais la manière reste encore à parfaire. À l’image d’un Mo Salah en manque d’espace et de liberté pour correctement s’exprimer, l’Égypte se montre poussive à chacune de ses sorties. Et si la victoire face au Soudan ne souffre d’aucune discussion, les hommes de Queiroz n’ont jamais réussi à se mettre à l’abri, laissant toujours la possibilité d’un accident. Certes, la domination était réelle, mais il fallait attendre la demi-heure pour voir la première véritable occasion, une tête de Mostafa Mohamed sur corner parfaitement claquée par son quasi homonyme, Mohamed Mustafa. Le portier soudanais craquait trois minutes plus tard, une nouvelle fois sur corner sur une tête signée Mohamed Abdelmonem, mais se montrait parfait devant Abdalla El Said à la conclusion d’un excellent travail de Marmoush avant de céder sa place à la pause sur blessure. Le second acte voyait les Pharaons très entreprenants mais incapable de convertir et finir par se faire peur, à l’image d’El Shenawy qui manquait de se trouer sur un coup franc d’Abdelrhaman bien suivi par Karshoum à dix minutes de la fin.

news

Bricolage. Alors que les Aigles de Carthages peuvent se qualifier même avec une défaite face à la Gambie, le dernier match du groupe s’annonce bien compliqué à préparer pour Mondher Kebaier. Le sélectionneur tunisien ne dispose en effet que de seize joueurs pour composer son équipe : Wahbi Khazri, Naim Sliti, Dylan Bronn, Ali Maaloul ou encore Ghailene Chaalali sont ainsi tous positifs à la COVID-19.

Trois huitièmes connus. Sénégal – Cap-Vert, Burkina Faso – Gabon et Maroc – Malawi, telles sont les trois premières affiches des huitièmes de finale de la CAN 2021 qui débuteront ce dimanche. Les cinq autres seront connues ce jeudi soir sur les coups de 22 heures.

Le Ghana devra s’expliquer. C’est par un courrier signé Mustapha Ussif, ministre de la jeunesse et des sports du Ghana que le rappel à l’ordre est venu. Une lettre qui débute de manière frontale : « Le pays tout entier est très déçu de la performance abyssale et l’élimination précoce des Black Stars de la Coupe d’Afrique des Nations se déroulant au Camerou, et le ministre de la jeunesse et des sports partage ce sentiment ». Expliquant ensuite que tous les moyens ont été donnés pour être compétitif et rappelant sa déception, le ministre enjoint ainsi les dirigeants de la fédération à une réunion ce vendredi pour « discuter et mettre en place les mesures qui permettront de sauver les performances des Blak Stars, en particulier pour les prochaines échéances ». En d’autre termes, la pression est maximale sur la fédération à l’heure du prochain barrage pour la Coupe du Monde, rien ne dit que Rajevac sauvera sa place.

lettre

prog

17 heures : Côte d'Ivoire - Algérie           

17 heures :  Sierra Leone - Guinée Équatoriale  

20 heures :  Gambie - Tunisie    

20 heures :  Mali - Mauritanie

 

Photo une : PA Images / Icon Sport