À deux journées du terme de la phase régulière, la Copa de la Liga connait ses deux premiers quarts de finalistes. Derrière, la bataille s’annonce serrée.

bandeauprimeira

Il ne reste plus que cent quatre-vingts minutes de football à disputer dans la première phase de la Copa de la Liga Professional 2022 et deux équipes sont déjà assurées de disputer les quarts. Ces deux équipes sont Racing et Estudiantes, deux formations aux idées très arrêtées et d’une redoutable efficacité.

Du côté du Cilindro, la « Gagoneta » commence à séduire de plus en plus de suiveurs par son jeu, même si la dernière sortie face à Newell’s a été bien plus compliquée. La Aca s’en est souvent remise en Gastón Gómez, parfait sur sa ligne, la faute à une ligne offensive en manque d’inspiration qui a fini par lui coûter au moment de se montrer dangereux. Racing a été fidèle à ses habitudes, pressant haut, combinant, mais a manqué de justesse dans la zone d’intérêt. Ce manque de justesse a fini par exposer les quelques carences de ce Racing qui laisse bien trop d’espaces et est donc en danger lorsque l’adversaire sait les exploiter. Ce que la Lepra a parfaitement fait. Rien d’inquiétant cependant, des points à corriger pour un Racing qui possède une réelle identité de jeu, se transforme en protagoniste de ses matchs quel que soit d’adversaire, bref, séduit. Et, grâce à ce point, file en quarts.

À La Plata, le style est bien différent. Estudiantes 2022 est le fruit d’une greffe parfaitement réussie, celle du style du Ruso Zielinski avec l’ADN de Pinchas : cette lutte et efficacité maximale. Mais il ne faut pas réduire cet Estudiantes à une formation uniquement capable de défendre et contrer. Car la confiance revenue, ces Pinchas prennent désormais le jeu à leur compte, contrôlent les parties. Et surtout, cartonnent en championnat. Central Córdoba en avait pris cinq, Barracas six, Tigre et Colón en ont pris deux. En douze matchs, Estudiantes a fait trembler les filets à trente reprises, il est de loin la meilleure attaque et survole lui aussi sa zone, son poursuivant direct, Boca étant désormais à quatre points (quand dans la zone A, Racing compte cinq points d’avance sur River).

julian

Deux géants deuxièmes, avec des dynamiques différentes. River a livré un match totalement insipide face à l’Atlético Tucumán qui n’avait rien d’une menace et doit faire attention à toute mauvaise surprise à l’heure d’aller défier Sarmiento, parfaitement placé en embuscade (cinquième à deux points). Mais River est un diesel et avance petit à petit pour être à plein régime quand l’occasion le demandera. Ce n’est pas forcément le cas de Boca dont le jeu, ou plutôt l’absence totale de jeu, ne finit plus d’inquiéter. Battaglia ne semble pas avoir d’idées, Boca signe une victoire minimaliste contre Central Córdoba et n’a pas gagné le moindre match de championnat par plus d’un but d’écart. Reste que sur le plan des résultats, les Xeneizes, comme les Millonarios, sont deuxièmes et ont encore leur destin en main, tous deux pouvant composter leur billet pour les quarts ce week-end.

Cette course pour les trois places restantes dans chaque groupe est semble-t-il plus serrée dans le A où River compte quatre points d’avance sur un Defensa y Justicia qui coince ces dernières semaines après avoir longtemps lutté avec les leaders et qui doit aller chercher une victoire à Santa Fe face à Unión, mais n’en compte que deux sur le cinquième, premier non qualifié, et rival du week-end. River doit aussi s’accrocher à sa deuxième place qui lui permet d’éviter Boca en quarts, une place que Newell’s aurait pu lui chiper s’il n’avait pas réussi le tour de force de perdre face à San Lorenzo en ouverture de la treizième journée. Une place enfin que convoite aussi le convaincant Argentinos Juniors, réduit au mutisme pour la deuxième fois seulement en concédant le nul face à Sarmiento et pour l’instant dernier qualifié. Pendant ce temps, dans le groupe B, Tigre et Aldosivi, les invités surprises, semblent coincer quelque peu, mais les quatre points d’avance qu’ils comptent sur le premier non qualifié Colón, pourraient suffire.

Les buts

Classement

argj12