Il ne reste plus qu’un petit match à disputer et si seul Grêmio a déjà composé son ticket et poursuit sa balade, ailleurs, il ne reste qu’un dernier petit effort aux actuels leaders pour décrocher une place en huitièmes.

bandeaubielsa

Après le 8-0 de l’aller, on a encore vu huit buts inscrits entre Grêmio et Aragua, les Brésiliens ne s’imposant « que » 6-2 et continuant leur tranquille promenade dans leur groupe et leur folle moyenne de plus de quatre buts inscrits par match. Ne leur reste qu’un dernier petit succès à décrocher à la maison pour réussir le six sur six mais la qualification est déjà assurée depuis quelque temps. Le Groupe H plié, le suspense est donc total ailleurs même si plusieurs équipes ne sont plus très loin de rejoindre le Tricolor gaúcho.

C’est le cas de Rosario Central dans le groupe A qui a profité de la semaine pour s’offrir un large succès malgré son match délocalisé à Buenos Aires. Les Canallas ont écrasé l’ancien leader Huachipato (5-0) et prennent donc deux points d’avance, suffisant pour n’avoir besoin que d’un petit nul face à 12 de Octubre déjà éliminé pour remporter le groupe (sauf improbable carton des Acereros chiliens face à San LorenzoHuachipato comptant onze buts de retard sur Central). Mission identique pour Independiente qui a pris les commandes du Groupe B en s’imposant face à Bahia et n’a désormais besoin que d’un point pour valider son billet. Le Rojo accueillera un Guabirá totalement dépassé dans ce groupe (cinq défaites, un seul but inscrit).

athleticopr

Même combat pour l’Athletico Paranaense et Peñarol. Le premier a vaincu d’un rien Melgar et prend trois points d’avance, le second joue à se faire peur en tombant dans les ultimes secondes face aux Paraguayens de River Plate, voyant le Kelito revenir à deux longueurs. Le risque d’une désillusion reste possible même s’il faut imaginer une victoire paraguayenne face au Corinthians au Brésil et une défaite des Carboneros face à Sport Huancayo.

Reste trois groupes où tout est encore possible. Dans le Groupe C, Ceará et Arsenal s’imposent lors de la cinquième journée et joueront leur qualification à distance, les Brésiliens se rendant à Cochabamba pour défier Jorge Wilstermann quand el Arse accueillant un Bolívar qui peut encore croire en un miracle. Dans le Groupe F, la lutte concernera trois équipes, Libertad, leader, Atlético Goianiense à un point et Newell’s, à trois points. Le Guma se rendra au Chili et devra faire un meilleur résultat que son dauphin brésilien qui affrontera un Newell’s qui peut encore décrocher la qualification en cas de victoire et de défaite de Libertad, avec cependant la nécessité de remonter un retard de quatre buts. Enfin, dans le Groupe G, Emelec reste maitre de son destin. Le Bombillo écarte Tolima au Capwell et recevra Talleres éliminé la semaine prochaine. La menace se nomme Red Bull Bragantino, qui se déplacera au Venezuela pour affronter les Colombiens de Tolima. Un RBB qui doit s’imposer et espérer une moins bonne performance des Équatoriens pour décrocher la qualification.

Les buts de la J5