Mardi 19 juin 2012

Carlos Luna

Le Clausura 2012 touche à sa fin et plus que jamais l’incertitude demeure. La 18e journée n’aura pas éclairci la situation bien au contraire : Ils seront en effet trois à jouer le titre, cinq leur survie.

Le final argentin promet d’être exceptionnel. Avec lutte pour le titre et lutte pour la survie qui viennent s’entrechoquer les quatre-vingt-dix dernières minutes de la saison seront plus qu’intense.

La lutte pour le titre oppose en effet trois équipes : Tigre, Arsenal et Boca. Leaders ex-aequo avant la dernière journée, le Matador et el Arse ont réalisé la belle affaire de la 18e journée en s’imposant respectivement à Vélez (sur le 11e but du Chino Carlos Luna) et à Boca (au terme d’une démonstration de force). A l’heure d’accueillir respectivement Independiente et Belgrano, deux équipes en vacances, Tigre et Arsenal se préparent à un match pour le titre (au cas où l’égalité de point se maintienne lors de la dernière journée).

Mais la 19e journée pourrait également nous offrir une triangulaire. Car Boca, relégué à deux points cette semaine peut encore rejoindre les deux leaders. Il faudra cependant que les Xeneizes s’imposent à All Boys, actuel sixième et que Tigre et Arsenal soient accrochés lors de l’ultime journée. Titre attribué, finale à deux ou triangulaire, telle est la question.

Le sprint final de Tigre ne concerne pas seulement la possibilité de décrocher un premier titre national. Car en s’imposant à Vélez, le Matador s’est offert une petite respiration quant à la lutte pour sa survie en Primera A. Premier non relégable, Tigre sait qu’il est quasiment sauvé d’une relégation directe mais reste encore menacé par la possibilité d’un barrage. A quatre-vingt-dix minutes du terme de la saison, le classement est en effet le suivant :

Equipe 2009-2010 2010-2011 2011-2012 Points Matchs Ratio
San Martin 0 0 48 48 37 1.297
Tigre 32 50 62 144 113 1.274
Atlético Rafaela 0 0 47 47 37 1.270
Banfield 73 47 22 142 113 1.256
San Lorenzo 52 47 41 140 113 1.238
Olimpo 0 48 28 76 75 1.013

Et de constater que le grand perdant de la semaine se nomme San Lorenzo. Incapable de s’imposer à Independiente le Ciclón paye les conséquences des victoires de Tigre et de l’Atlético Rafaela (qui a atomisé le Racing 4-2) pour se retrouver à une terrible 19e place synonyme de relégation directe. Il faut donc désormais sortir la calculette pour envisager les différents scenarii Lors de la 19e journée, San Lorenzo jouera un adversaire direct : San Martin. Si une victoire du Ciclón ne lui permettra pas de doubler les Verdinegros ni Tigre, désormais hors d’atteinte, elle pourrait lui permettre de dépasser Banfield au cas où le Taladro ne s’imposerait pas chez lui face à Colón ou l’Atlético Rafaela à la condition où ce dernier serait battu par Godoy Cruz (si vous voulez explorer en détail tous les scenarii possible, je vous renvoie vers cet excellent article publié sur sharkfoot). Concernant la lutte pour éviter les barrages, personne entre San Martin, Tigre, Rafaela ou Banfield n’est encore sauvé. Tigre sacré champion puis obligé dans la foulée de disputer un match de barrage pour assurer sa place en Primera A reste donc totalement envisageable et commence à faire grincer des dents en Argentine. Imaginez alors si le Matador devait s’engager dans une triangulaire pour le titre avant de jouer son barrage pour sa survie…

Les résultats :

Lanús 0 – 0 Unión Santa Fe

San Martín San Juan 2 – 1 Newell's Old Boys

Belgrano 3 – 1 Banfield

Estudiantes 1 – 0 Olimpo

Vélez Sársfield 0 – 1 Tigre

Argentinos Juniors 1 – 0 All Boys

Independiente 0 – 0 San Lorenzo

Atlético Rafaela 4 – 2 Racing Club

Boca Juniors 0 – 3 Arsenal

Colón 2 – 0 Godoy Cruz

Le classement :

L'ensembles des buts en vidéo :

{youtube}RRyg-baO_54{/youtube}

Loin des turpitudes du championnat, impossible de terminer ce point argentin sans saluer deux icônes locales qui ont profité du week-end pour célébrer leurs adieux au football.

A Santa Fe, l’ancien lensois Esteban « El Bichi » Fuertes a salué une dernière fois ses supporters en inscrivant ses 141e et 142e but en première division argentine avec Colón (et offrant la victoire à son club).

Esteban Fuertes

A La Plata, les supporters d’Estudiantes se sont tous unis pour un dernier adieu à leur icône Juan Sebastián Verón. La Brujita offre une dernière passe décisive synonyme de victoire pour Estudiantes et tire le rideau sur l’une des plus belles carrières du football argentin, laissant les Pinchas sans idole.

Juan Sebastián Verón