La CAN 2021 est officiellement lancée ! Cameroun et Cap-Vert ouvrent leur campagne par un cours succès, les premières polémiques naissent, les cas de COVID-19 continuent de frapper les sélections.

bandeauprimeira

Guide de la compétition

matchs

Se libérer. Lorsque l’on est le pays hôte, l’ouverture d’une compétition est toujours un moment particulier, un moment où il faut parvenir à gérer la pression, de maintenir les rêves d’un peuple. Telle était la mission du Cameroun qui entrait dans le stade d’Olembé pour lancer sa CAN face à un Burkina Faso qui n’attendait que la moindre opportunité d’instiller le doute chez son adversaire. La première chose qui s’immisçait dans le corps d’un Camerounais, c’était le pied au de Yago sur Faï qui aurait pu lui valoir l’exclusion la plus rapide de l’histoire. Il n’en était rien, la suite voyait le Cameroun dominer mais ne pas maîtriser, se montrant maladroit. Les Lions indomptables commençaient à se crisper sur les transitions des Étalons. Une première alerte n’était pas reçue, une folle triple occasion se concluait sur le but de Sangaré qui profitait d’un Onana peu inspiré et glaçait l’ambiance. De quoi assommer un Cameroun qui allait pourtant être relancé par deux énormes erreurs burkinabaises à l’origine de deux penalties dans les ultimes minutes du premier acte. Vincent Aboubakar s’offrait un doublé et permettait aux siens de rentrer aux vestiaires devant au score. De quoi ramener de la sérénité ? En partie. Car les Lions auraient pu réussir le but du break si le VAR ne s’en était pas mêlé, annulant le triplé d’Aboubakar pour quelques millimètres, si Zambo Anguissa avait trouvé le cadre. Au lieu de cela, ils ont joué à se faire peur, notamment face aux tentatives de Bertrand Traoré. Mais Onana a veillé, la fatigue a aidé lors d’une fin de match moins intense. Et les Lions ont ainsi décroché leur premier succès.

Si l’on aurait pu assister à l’exclusion la plus rapide lors du match d’ouverture, il n’a fallu attendre que douze minutes dans le deuxième match pour en avoir une. Alors qu’il filait au but, Julio Tavares était fauché par Yared Bayeh. D’abord averti, le défenseur éthiopien était exclu après visionnage de la vidéo. Les choses étaient alors plus faciles pour les Requins bleus dont le pressing incessant empêchait toute relance construite d’une Éthiopie en mode résistance, même si ce pressing ne débouchait pas forcément sur des occasions nettes, la faute à un Cap-Vert trop brouillon et sans véritable idée offensive. Le pressing portait tout de même ses fruits, permettant à Monteiro de délivrer un long centre remisé par Garry Rodrigues sur Julio Tavares pour le 1-0 juste avant la pause. Le plus dur était fait même si, comme dans le cas du Cameroun, les Requins bleus ne parvenaient pas à se mettre à l’abri, les rares occasions étant contrôlée par Shanko. Le rythme faiblissait au fil des minutes dans le deuxième acte mais l’essentiel est là, le Cap-Vert ouvre sa CAN 2021 par un succès.

Sans titre 1

sangare

Si elle n’est pas synonyme de victoire, l’histoire retiendra que la première joie célébrant un but dans cette CAN 2021 est signée Gustavo Sangaré, auteur de l’ouverture du score pour le Burkina Faso face au Cameroun (photo : KENZO TRIBOUILLARD/AFP via Getty Images)

news

Polémique aux tests. À la veille de l’entrée en lice, le Burkina Faso avait contesté les cinq cas de joueurs positifs à la COVID-19, remettant aussi en question le protocole utilisé pour réaliser ces tests. Le staff a même procédé à des tests auprès d’un laboratoire indépendant, affirmant que les cas s’étaient avérés négatifs. Une contre-expertise rejetée par la CAF, les Étalons ont dû faire sans leurs joueurs pour affronter le Cameroun, créant tout de même la première polémique aux tests, non sans raviver le souvenir de l’affaire précédente lors du CHAN ayant touchée les joueurs de RDC à la veille de leur quart face… au Cameroun.

Gabon arrête sa grève. Alors que les cas positifs sont confirmés pour Aubameyang et Lemina, qui seront donc absents du match d’ouverture, la polémique des primes se poursuit au Gabon avec des joueurs qui continuent leur mouvement de grève. Conséquence, les hommes de Patrice Neveu ne se sont pas entraînés vendredi et samedi. Leur entrée en lice ce lundi s’annonce salée, la colère ne cesse de gronder auprès des suiveurs des Panthères. Des Panthères qui ont enfin repris le chemin de l’entraînement ce dimanche, à la veille du match donc.

Osimhen n’est plus positif. Bonne nouvelle pour le Super Eagle ! Le Napoli a annoncé que son attaquant vedette, Victor Osimhen était enfin négatif et allait retrouver le chemin du terrain. Les Nigérians seront ravis de l’apprendre, le buteur ayant déclaré forfait pour la CAN à la suite de son test positif…

Sept absents en Guinée. Déjà privée de Dyrestam et Soumah, la Guinée se retrouve avec quatre nouveaux cas de positifs à la COVID-19. Ils seront ainsi sept absents pour le match d’ouverture face au Malawi, Morlaye Sylla, de retour dans le groupe étant encore trop juste. Kaba Diawara ne pourra donc aligner que vingt noms sur la feuille de match.

La classe anglaise. Au coup d’envoi d’une compétition, il est toujours bienvenu pour un club d’envoyer un message de soutien à ses joueurs. Personne n’y a dérogé, aux quatre coins de l’Europe notamment. Mais certains se sont faits remarquer pour leur « classe ». C’est ainsi que Watford a décidé de souhaiter une bonne CAN 2021 à ses représentants. Seul souci, le club anglais a « oublié » Ismaïla Sarr, celui contre qui il a perdu son bras de fer il y a quelques jours.

La Tunisie retrouve ses offensifs. Testés positifs à quelques heures de l’envol pour le Cameroun, Hannibal Mejbri et Seifeddine Jaziri ne le sont déjà plus ! Testés négatifs quarante-huit heures après les premiers tests, les deux Aigles ont donc rejoint le Cameroun et seront disponibles pour le match d’ouverture de la Tunisie prévu ce mercredi face au Mali. Seul Msakni manquera donc à l’appel.

prog

14 heures : Sénégal - Zimbabwe

17 heures : Guinée - Malawi

17 heures : Maroc - Ghana

20 heures : Comores - Gabon

 

 

 

Photo une : PA Images / Icon Sport