Le pays hôte est le premier qualifié pour les huitièmes alors que derrière lui, le Burkina Faso se relance.

bandeauprimeira

matchs

Mission accomplie avec la manière ! Pour son deuxième match de sa compétition, le Cameroun a une fois encore réagi, s’est parfois fait peur. La preuve d’entrée de partie avec une Éthiopie qui a montré qu’elle était là pour jouer et ouvrait le score sur un mouvement collectif parfait conclu par Hotessa dès la quatrième minute. Si Toko-Ekambi ramenait immédiatement les siens sur un centre parfait de Fai, la suite était compliquée pour les Lions Indomptables qui se retrouvaient souvent débordés dans les couloirs et affichaient une certaine fébrilité défensive. Nassir et surtout Dawa s’offraient deux énormes occasions pour les Antilopes qui rentraient aux vestiaires avec un nul presque miraculeux, Toko-Ekambi trouvant le poteau. Il fallait attendre le retour des vestiaires pour voir les hommes de Toni Conceicão accélérer. La foudre frappait l’Éthiopie sur deux actions copier-coller en deux minutes, le temps pour Vincent Aboubacar de s’offrir un doublé. L’affaire était pliée, le match avait basculé, chaque offensive camerounaise faisait passer des frissons dans les échines éthiopiennes jusqu’à ce que Toko-Ekambi s’offre lui aussi son doublé et scelle définitivement la qualification des Lions Indomptables pour les huitièmes.

Tombé en ouverture, le Burkina Faso était dos au mur à l’heure d’affronter un Cap-Vert qui pouvait se qualifier en cas de victoire. Privés notamment de leur capitaine Bertrand Traoré, les Étalons ont parfaitement réagi, s’offrant certes un court succès mais dominant globalement des Requins Bleus qui auraient pu ouvrir la marque si Julio Tavares n’avait pas buté sur Koffi. La délivrance est venue d’un énième débordement de Kaboré suivi d’un amour de centre pour la poitrine d’Hassane Bandé juste avant la pause.

news

Score entériné. On attendait un communiqué de la CAF, notamment pour avoir des nouvelles de l’arbitre de la rencontre – et accessoirement mettre fin aux rumeurs – il n’y aura eu qu’une déclaration laconique sur le sort de la rencontre. Réserve tunisienne rejetée, victoire 1-0 du Mali, l’histoire retiendra donc que la CAN 2021 aura vu l’un de ses matchs durer moins de quatre-vingt-dix minutes.

Cissé tacle le protocole. Le Sénégal touché par les cas de COVID-19 notamment durant sa préparation, le sélectionneur Aliou Cissé ne s’est pas retenu à l’heure d’évoquer le protocole sanitaire mis en place par la CAF. « J’ai beaucoup à dire sur le protocole sanitaire de la CAF. On ne peut pas tout dire. Il y a des joueurs qui en venant ici étaient négatifs et une fois arrivés, la CAF nous dit qu’on ne peut pas les intégrer au groupe, ce qui est incompréhensible. Il y a aussi des joueurs qu’on doit tester et à qui on a refusé les tests, c’est étonnant. Ce que je retiens du protocole, c’est qu’il ressemble vraiment à une farce ».

prog

14 heures : Sénégal - Guinée

17 heures : Malawi - Zimbabwe

17 heures : Maroc - Comores

20 heures : Gabon - Ghana

 

 

Photos : PA Images / Icon Sport