La première journée de Gold Cup a conforté les favoris dans leur statut. Les outsiders auront peu de chance de sortir gagnants de ces poules. Le score à retenir ? Celui de la Jamaïque, qui prend un sérieuse option après son succès face au Honduras, déjà en danger.

banlomag

Guide de la compétition

retenirgc

Le Mexique très - trop - facile

Plus d’une vingtaine de tirs pour seulement sept buts (7-0). C’est le bilan du Mexique face à une équipe de Cuba plus limitée qu’un paradis fiscal ou un DOM-TOM de la zone Caraïbe. Si certains se sont inquiétés du manque de réussite de certains joueurs, ce n’est probablement pas sur ce succès qu’on analysera le jeu d’El Tri, grand favori de la compétition. Le véritable enseignement réside dans la performance d’Uriel Antuna (LA Galaxy), auteur d’un triplé. Hors du groupe des vingt-trois fin mai, il a su profiter des absences pour inscrire un triplé lors de sa titularisation et bousculer quelque peu la hiérarchie. Face au Canada, vainqueur de la Martinique (4-0), c’est la première place du groupe que les Mexicains iront chercher.

Les Ticos, faciles à la maison

La compétition des Ticos démarre de la plus belle des manières : la réception du Nicaragua ne fût qu’une formalité. Les hommes de Matosas ouvrent le bal dès la septième minute grâce au latéral gauche Bryan Ovideo après un beau mouvement. Les Ticos enchaînent : servi en retrait, Celso Borges puis Elias Aguilar signent marquent avant que le jeune Allan Cruz n’inscrive le 4-0 sur un coup-franc en deuxième période. Les Ticos ont opacité les quelques doutes d’avant compétition mais aucune certitude ne peut être tirée après ce match tant l’opposition est faible. Une victoire face aux Bermudes et la qualification sera là. Les néophytes ont été battus 2-1 par Haïti alors qu’ils avaient ouvert le score et manquent le coche.

La Jamaïque en ballotage favorable, le Honduras en danger

On l’a déjà dit dans notre guide de la compétition, cette poule est la plus indécise. Le futur vainqueur n’y est probablement pas, mais le niveau global est serré, Curaçao pouvant même tirer son épingle du jeu. Mais l’île néerlandophone a raté son entrée face au Salvador (0-1) et a surement laissé passer sa chance. En revanche, les Salvadoriens peuvent espérer se qualifier au profit du Honduras, puisque ce dernier a perdu face à la Jamaïque 3-2. Des Reggae Boys qui peuvent voir venir et qui tenteront la première place du groupe, afin d’éviter les USA dès les quarts.

Panamá et États-Unis assurent

Dans cette dernière poule, la logique a aussi été respectée. Les États-Unis se sont facilement défaits du Guyana (4-0) avec un bon Tyler Boyd et le Panamá de Trinadad y Tobago (2-0). Si Trinidad voulait espérer se qualifier, c’est face aux Canaleros qu’il fallait faire quelque chose… Manqué. L’obtention de la première place du groupe se jouera lors de la troisième journée lors de Panamá-USA. Pour le moment, il est difficile de tirer des enseignements, puisque chaque équipe a tenu son rang. L’affiche des quarts de finale connue, la compétition gagnera en intérêt.

resumes

Canada 4 – 0 Martinique

Mexique 7 – 0 Cuba

Haïti 2 – 1 Bermudes

Costa Rica 4 – 0 Nicaragua

Curaçao 0 – 1 El Salvador

Jamaïque 3 – 2 Honduras

Panamá 2 – 0 Trinidad y Tobago

États-Unis 4 – 0 Guyana