Samedi 11 août 2012

Arsenal

Nouvelle formule, nouveau championnat et retour du magique Superclásico, l'année 2012-2013 argentine s'annonce exceptionnelle.

Les footballeurs argentins ont donc repris le chemin des terrains le week-end passé et ainsi découvert un tout nouveau championnat et sa nouvelle formule. Fini les deux champions par saison, l'Argentine passe en mode Équateur pour diviser sa saison en deux tournois (Inicial et Final) qui détermineront les deux grands finalistes du championnat. Pour la relégation, tout change également: terminé les barrages de Promocion, place à la descente directe pour les trois pires équipes à l'issu du classique Promedio (ratio nombre de points par matchs disputés lors des 3 dernières saisons). La course aux compétitions nationales s'annonce intéressante : si Arsenal, champion du Clausura 2012 est déjà qualifié pour la prochaine Libertadores, il restera quatre places à distribuer : l'une ira au vainqueur du tournoi Inicial, les deux meilleures équipes au classement combiné Clausura 2012 – Inicial 2012 et la meilleure équipe argentine lors de la Sudamericana qui vient de débuter. Et avec ce changement, c'est tout un championnat qui s'annonce passionnant.

Bagarre pour le titre et retour du Superclásico.

Il y aura les nouveaux grands, les habituels et le grand de retour. Arsenal et Tigre, superbes duettistes du dernier tournoi, seront bien évidemment attendus au coin du bois. El Arse, perd Guillermo Burdisso à l'issu d'un des grands romans de l'été mais conserve globalement le même effectif équilibré, misant sur quelques jeunes intéressants comme Lucas Kruspzky ou encore Gonzalo Espinoza. Le Matador attire Federico Santander (passé un temps par Toulouse) mais voit partir son buteur providentiel Carlos Luna, rentré par la Liga de Quito pour revenir à River. Ces deux surprises du dernier tournoi parviendront-elles à conserver leur statut ? Rien n'est moins sur, d'autant que derrière, les grands affûtent leurs crocs.

Premier concurrent, sans doute le plus sérieux, le régulier Vélez. Fort de sa politique misant sur la continuité, le Fortin perd quelques joueurs importants comme Marcelo Barovero ou Juan Manuel Martinez, mais attire quelques jeunes intéressants comme le colombien Jonathan Copete ou encore Sebastián Sosa. Seule certitude avec les troupes de Gareca : ils devraient être dans la course une bonne partie de la saison.

Surtout que du côté des grands, l'un semble en fin de cycle, l'autre revient juste. Boca subit une véritable saignée : Darío Cvitanich, Facundo Roncaglia, Sebastián Sosa, Sergio Araujo, Pablo Mouche, Juan Manuel Insaurralde et surtout Juan Román Riquelme, le Boca 2012-2013 ne ressemblera probablement pas beaucoup à la machine à succès bâtie par Falcioni la saison passée. Conséquence, les Xeneizes semblent repartir à zéro pour cette saison et les interrogations demeurent. En cas de mauvais résultats, Daniel Angelici président déjà contesté pourrait en être réduit au même sort que l'autre Daniel, celui de River : Daniel Passarella. Frais revenant dans l'élite, il est évident que le club à la bande rouge ne peut viser autre chose que le titre. Seulement, si la saison dernière fût nerveusement éprouvante, l'été l'aura été encore plus du côté de Núñez. Entre les affaires Cavenaghi et Dominguez, jetés comme des malpropres, entre les hésitations sur le marché des transferts et le rebondissement Ocampos, jeune pépite conservée au nez et à la barbe des grands d'Europe car promise à un avenir radieux en Primera A avant de signer à Monaco dans la semaine, toute mauvaise passe traversée par les hommes d'Almeyda pourrait provoquer de sacrés remous. D'autant qu'outre le titre, River devra surtout penser à son maintien (voir plus bas). Mais attention tout de même : Boca et River restent des géants et leurs onze respectifs s'annoncent tout de même plutôt solides, la lutte à distance entre buteurs Santiago Silva et David Trezeguet passionnante avec le grand retour d'un Superclásico que toute l'Argentine attend.

Attention ensuite au Newell's de Tata Martino, auteur d'un dernier tournoi plutôt intéressant et qui voit arriver Gaby Heinze pour solidifier encore plus sa défense, Lanús quant à lui change de coach, remplaçant par Guillermo Schelotto s'offre Oswaldo Vizcarrondo et surtout récupère le meilleur buteur de Primera B, Gonzalo Castillejos. Reste enfin l'inconnu Estudiantes : orphelin de son icône retirée Juan Sebastián Verón, avec Diego Cagna comme nouvel entraîneur (le cinquième en trois ans) et plusieurs remaniements sur le terrain, difficile de prédire le sort des Pinchas.

Le maintien : autre point chaud

Si la lutte pour le titre s'annonce passionnante, celle pour le maintien le sera d'autant plus. Fini donc les barrages, place à la descente directe, toujours basée sur le Promedio. Cette année, plusieurs géants seront concernés. River n'a aucun capital de départ et ne devra donc se rater lors du Torneo Inicial s'il veut s'éviter la crise de nerfs dès décembre, alors qu'Independiente, Newell's et San Lorenzo sont déjà au bord du gouffre. Le Ciclón du controversé Caruso Lombardi n'en finit plus de payer une crise interne entre dirigeants et « supporters », crise qui devrait encore animer la rubrique faits divers pendant la saison, Les Diablos Rojos d'Independiente payent deux saisons galère et doivent reconstruire tout en pensant se sauver cette saison. Reste enfin Newell's qui semble pourtant le moins en danger au coup d'envoi de la saison.

Première journée : Boca humilié, River puni.

Annoncée sous tension, la saison 2012-2013 des deux plus grands ennemis d'Argentine démarre de la même manière : par une défaite. River se fait piéger chez lui comme un vulgaire promu par Belgrano (voir le résumé sur http://riverplate.fr/?p=1875River Plate France) alors que Boca est humilié par le promu Quilmes, perdant au passage Santiago Silva, premier expulsé de la saison. Devant, Arsenal débute par un succès devant Unión, Vélez écrase Argentinos pendant que Newell's et Independiente restent dos à dos et que San Lorenzo décroche un premier succès devant San Martín.

Les résultats :

Arsenal 1 – 0 Unión Santa Fe

Vélez Sársfield 3 – 0 Argentinos Juniors

Racing Club 1 – 1 Atlético Rafaela

Colón 1 – 0 Lanús

Quilmes 3 – 0 Boca Juniors

Newell's Old Boys 0 – 0 Independiente

Godoy Cruz 1 – 1 All Boys

San Lorenzo 2 – 1 San Martín San Juan

River Plate 1 – 2 Belgrano

Tigre 1 – 2 Estudiantes

L'ensemble des buts en vidéo :

{youtube}5CbhyRJz8wE&hd=1{/youtube}